ALLONS ENFANTS

 

( de FERRYVILLE)

 

De      Marie MOLTISANTI

 

...

 

 

ENFANTS  de FERRYVILLE ,  allons aux souvenirs

du passé collectif ; en destins commencés

sur une douce terre aux parfums épicés ...

Abandonnée à l'espoir d'obscurs avenirs...

 

ALLONS ENFANTS ! retournons à l'humble source

de notre  eau de jouvence où l'onde inoculée

dans nos veines  - telle une écume immaculée -

distille ambroisie aux coeurs et nous ressource !

 

ENFANTS ...  rappelons nous ce que  fut notre temps

béni..... sous le soleil brûlant un sol antique

quand  l'aube de la vie en radieux cantique

innocent ; purifiait nos jeunes printemps .

 

SOUVENONS-nous- ENFANTS ... d'au delà de la mer

où sombrèrent un jour maudit , liens autochtones

pour nous éparpiller dans le cours monotone

d'un présent qui se gâte offrant du fruit ...l'amer ...

 

ALLONS ENFANTS... Avant que s'épuise le souffle

de nos corps déjà vieux ... revenons en pensée

où fut notre origine à l'histoire éclipsée ...

avant que de nos os , la glaise se boursoufle  !

 

SUR ECRAN VIRTUEL ,  créons son entité :

tant de noms clairsemés que ce siècle disperse

irrévocablement... Pour qu'à jamais transperce

du bien commun... Mémoire à notre identité...

 

Vis entre nous, FERRYVILLE - sur - INTERNET,

jusqu'à l'heure où s'éteindra ton dernier natif...

qui... alors indifférent et d'un geste hâtif,

t'effacera pour toujours de cette planète ?

 

 

 

Marie MOLTISANTI

 

 

TOULON, le 01/09/2005